Petit rappel sur les ligaments du genou.

 

LE LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ( LCAE)

Sa rupture est une des lésions les plus évoquées par le grand public, et une des plus fréquentes chez les sportifs (skieurs, footballeurs )…
Il empêche l’avancée excessive du tibia sous le fémur, nommée « tiroir antérieur » (flèche verte sur la vue de profil), et également la rotation interne exagérée du tibia (quand le genou commence à plier, que le pied se porte vers l’intérieur).

Ce ligament, très exposé face aux situations d’instabilité,  joue le rôle de pivot d’autant plus que le genou est tendu, à l’inverse du ligament croisé postérieur.

Le test consistant à provoquer l’avancée « excessive » du tibia par rapport au fémur permet de déterminer l’atteinte du LCA; Il s’agit du test de LACHMAN, de grande valeur pour le diagnostic.

DE L’ENTORSE A LA RUPTURE …

Une entorse est donc une distension du ligament suite à une chute, un choc, aboutissant à un étirement forcé de celui-ci ; ce ligament n’étant pas élastique au dela d’une certaine longueur, il ne « revient » pas totalement et reste plus ou moins « étiré » .
Il va donc falloir renforcer cette zone de faiblesse …
Au dela d’une certaine limite, le ligament ne résiste plus : c’est la rupture, partielle (l’entorse est dite moyenne), ou totale  (l’entorse est alors qualifiée de grave).

On pourra donc, dans un premier temps, pratiquer la rééducation fonctionnelle du LCA, et, si les résultats n’en sont pas probants, envisager un traitement chirurgical...

YouTube
LinkedIn
Share
Instagram